TAKAO 599 MUSEUM

Les trésors du mont Takao

Plants

Le mont Takao abrite les plantes répandues dans la zone tempérée chaude et celles dans la zone tempérée froide qui se mêlent. De nombreuses espèces de plantes y poussent à l'état sauvage. Vous pouvez apprécier leurs différents aspects à chaque saison. Plus de 1 600 espèces de plantes ont été identifiées. Ce nombre correspond à celui d'espèces qui poussent à l'état sauvage dans toute la Grande-Bretagne. 60 et quelques espèces de plantes ont été découvertes pour la première fois au mont Takao, à commencer par Takao-sumire (Viola yezoensis f. discolor) et Takao-higotai (Saussurea sinuatoides).

  • Leibnitzia anandria Compositae / Composées
    Leibnitzia anandria
    Leibnitzia anandria Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante herbacée pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les prairies bien ensoleillées. Ayant la particularité de fleurir deux fois par an, au printemps et à l'automne, en modifiant complètement son apparence, elle est une plante très unique. Au printemps, elle a environ 15 cm de taille et donne de petites fleurs blanches. Comme le revers de son pétale est violet pâle, elle a un autre nom «Murasaki-tampopo», pissenlit violet. Sa feuille ressemble aussi à celle du pissenlit et a la forme d'un bout d'une pelle. À l'automne, elle laisse pousser sa hampe florale longue jusqu'à 60 cm environ au bout de laquelle elle donne des fleurs qui restent boutons. Il s'agit d'une fleur cléistogame (fleur qui accomplit la fécondation sans s'épanouir). Les fleurs sont couvertes d'un duvet moelleux. Les hampes nombreuses en ligne sont comparées à des lances à plumes utilisées pour daimyô gyôretsu (procession des seigneurs féodaux) de l'époque d'Edo (1603-1867). C'est pourquoi cette plante s'appelle «Senbon-yari», mille lances.

    ●Floraison: mi-avril à fin mai
    ●Taille: 5 à 15 cm environ au printemps et 30 à 60 cm environ à l'automne
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 et 5, Mont Inari et Oku-Takao
  • Ixeris dentata Compositae / Composées
    Ixeris dentata
    Ixeris dentata Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les environnements variés comme les prairies des régions montagneuses et dans les régions de collines. Au mont Takao, elle se trouve le long des chemins clairs. Le lait végétal blanc et amer s'écoule des entailles faites sur les tiges et feuilles d'où le nom japonais «Niga-na», herbe amère. (C'est amer, mais ce n'est pas toxique. Il n'y a aucun problème si l'on le prend.) Ses tiges et feuilles sont fines et elle a une apparence mince et longue dans le sens vertical. Il y a une dentelure (dentelure est une découpure en forme de denture d'une scie au bord de la feuille) comme des épines aiguës à la base de ses feuilles. La fleur a 1,5 cm environ de diamètre et est pourvue de 5 à 7 pétales ligulés. L'extrémité de la tige se ramifie et donne plusieurs fleurs dispersées. Certaines qui ont des pétales blancs sont une variété qui s'appelle «Shirobana-nigana», Ixeris dentata var. albiflora. Celles qui ont 7 à 11 pétales un peu plus grands s'appellent «Hana-nigana», Ixeris dentata var. albiflora f. amplifolia.

    ●Floraison: mai à juillet
    ●Taille: 20 à 50 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 et 5, Mont Inari, Ura-Takao et Oku-Takao
  • Cirsium japonicum (Chardon japonais) Compositae / Composées
    Cirsium japonicum (Chardon japonais)
    Cirsium japonicum (Chardon japonais) Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les endroits bien ensoleillés comme au bord des chemins des régions montagneuses, sur les berges et dans les prairies. Elle a l'air solide et oriente ses fleurs violettes tirant sur le rouge vers le haut au sommet de ses tiges dressées. Nombreuses petites fleurs sont serrées et paraissent une fleur, dite capitule. La fleur a 4 à 5 cm environ de diamètre. L'involucre, qui couvre la fleur et est semblable à un bouton, a des extrémités épineuses et collantes. Les feuilles sont bordées d'épines. Il y a beaucoup de plantes appartenant au genre Cirsium et il est difficile de distinguer l'une de l'autre. Cependant, comme c'est le chardon japonais seul qui fleurit du printemps à l'été, il est facile à le reconnaître. Le nom d'Azami (Cirse) provient d'un mot japonais «azamuku», qui signifie [tromper], parce que, malgré ses belles fleurs, ses feuilles ont des épines.

    ●Floraison: début mai 'à fin juillet
    ●Taille: 60 à 100 cm environ
    ●Habitat: Sentier no. 5, Ura-Takao et Oku-Takao
  • Gnaphalium affine Compositae / Composées
    Gnaphalium affine
    Gnaphalium affine Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les rizières et les champs, sur les berges et au bord des chemins. Elle se rencontre souvent du printemps au début de l'été, mais certaines fleurissent en pleine forme même à l'automne. Au mont Takao, elle se trouve principalement sur les chemins forestiers bien ensoleillés. Elle est bien connue par son synonyme «Gogyô», une des sept herbes comestibles de printemps. Ses pousses légèrement amères sont indispensables pour Nanakusa-gayu, bouillie de riz aux sept herbes consommé au Japon le 7 janvier. Dans le temps passé, on en mettait dans kusamochi, pâte de riz à herbes, mais depuis que l'on utilise Yomogi (Artemisia princeps), une herbe plus aromatique et plus agréable à la langue, on en utilise de moins en moins. Couvertes de poils blancs et laineux, ses feuilles et ses tiges brillent en argent à distance. Aux premiers jours du printemps, ses pousses émergeant du sol couvert de feuilles mortes sont très apparentes. Il y a des capitules jaunes formés de petites fleurs tubulaires au sommet de tiges.

    ●Floraison: avril à juin
    ●Taille: 20 à 30 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 à 6, Mont Inari et Oku-Takao
  • Erigeron philadelphicus (Vergerette de Philadelphie) Compositae / Composées
    Erigeron philadelphicus (Vergerette de Philadelphie)
    Erigeron philadelphicus (Vergerette de Philadelphie) Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui est commune comme plante sauvage fleurissant au printemps. Elle forme souvent des colonies dans les prairies. Elle est une espèce étrangère en provenance de l'Amérique du Nord. Elle a été importée au Japon comme plante ornementale à l'ère Taishô (1912-1926) et s'est propagée. Étant très féconde, elle pousse non seulement au mont Takao mais aussi partout dans le pays, comme sur les terrains vagues en ville et au bord des chemins. La fleur d'environ 2 cm de diamètre est blanche ou rose pâle. Le bouton est pendant, mais la fleur est orientée vers le haut. Ses pétales sont fins et très délicats. Elle se nomme «Haru-jion», fleur violette s'épanouissant au printemps. Elle est caractérisée par son duvet moelleux couvrant tout le corps et par sa tige vide. La feuille a la forme d'une palette dont la base embrasse la tige.

    ●Floraison: avril à mai
    ●Taille: 30 à 80 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 et 5, Mont Inari, Ura-Takao et Oku-Takao
  • Petasites japonicus (Pétasite du Japon) Compositae / Composées
    Petasites japonicus (Pétasite du Japon)
    Petasites japonicus (Pétasite du Japon) Compositae / Composées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui se rencontre souvent sur les pentes le long des ravins des régions montagneuses et à l'orée des forêts. Au début du printemps, les hampes florales (hampe florale est une tige qui porte les fleurs seules mais non pas de feuilles) apparaissent avant que les feuilles poussent. Les pousses s'appellent «Fukino-tô» qui est une plante sauvage comestible (sansai) représentative du Japon et populaire pour son goût amer et savoureux. Elles sont frites en tempura ou cuite en ohitashi. Il y a des pieds femelles et mâles. La fleur du pied femelle est blanche. Quand elle a accompli la pollinisation, elle laisse pousser sa tige et disperser les graines pourvues d'aigrettes comme le pissenlit. La fleur du pied mâle est jaune et le pied se fane après la floraison. Sa tige souterraine ne pousse pas sur la terre mais pousse horizontalement sous la terre comme un rhizome. Après la floraison, les feuilles poussent depuis les rhizomes. La feuille a 15 à 30 cm environ de large et son pétiole (pétiole est une base étroite soutenant le limbe de la feuille) a 60 cm environ de long. Les feuilles sont également comestibles et se mangent cuites ou sautées.

    ●Floraison: mars à mai
    ●Taille: Pied mâle: 10 à 25 cm environ / pied femelle: 45 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 et 4 à 6, Jataki, Ura-Takao et Minami-Takao
  • Valeriana flaccidissima Valerianaceae / Valérianacées
    Valeriana flaccidissima
    Valeriana flaccidissima Valerianaceae / Valérianacées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui se fleurit souvent sous les ombrages humides des régions montagneuses et le long des ravins. Elle appartient à la même famille que Patrinia scabiosaefolia qui fleurit à l'automne. Elle s'appelle «Tsuru-kanoko-sô» en japonais parce que sa fleur vue du haut ressemble à un motif de Kanoko-shibori, technique de teinture japonaise, et elle laisse pousser tsuru, sarment avec un semis nouveau depuis sa base après la floraison. Elle dresse une tige souple et grosse au sommet de laquelle elle donne de nombreuses petites fleurs blanches. Les fleurs sont roses au début mais blanchissent graduellement. La corolle est découpée en 5 lobes et ses étamines ne saillent pas beaucoup. La feuille est pennée et a une dentelure ondulée (dentelure est une découpure en forme de denture d'une scie au bord de la feuille). Comme les feuilles n'ont pas de découpure au début du printemps, elle paraît une plante différente. Après la floraison, elle donne les graines à aigrettes comme celles du pissenlit.

    ●Floraison: début avril à mi-mai
    ●Taille: 20 à 40 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 à 6, Mont Inari, Jataki et Ura-Takao
  • Pseudopyxis depressa Rubiaceae / Rubiacées
    Pseudopyxis depressa
    Pseudopyxis depressa Rubiaceae / Rubiacées
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse sous les ombrages un peu humides des régions montagneuses, sur les berges et au bord des chemins le long des ravins. Elle s'appelle «Inamori-sô», herbe d'Inamori, parce qu'elle a été découverte pour la première fois au mont Inamori dans la préfecture de Mie. Elle pousse à l'état sauvage partout au mont Takao, mais n'est pas très nombreuse. Petite en taille et ne formant pas de colonies, cette fleur est difficile à trouver. La feuille a 3 à 6 cm environ de taille et est en forme d'œuf. Elle est couverte d'un duvet qui a l'air souple. Elle étend 4 à 6 feuilles sur une tige et donne des fleurs pourpre pâle comme si elles flottent dans l'air. La fleur a 2,5 cm environ de diamètre et son extrémité se sépare en 5. Avec son bord ondulé comme des volants, la fleur a l'air délicate. Il y a deux types de fleurs selon la position d'étamines: fleurs à étamines longues et fleurs à étamines courtes.

    ●Floraison: début mail à fin juin
    ●Taille: 5 à 10 cm environ
    ●Habitat: Sentiers nos. 1 à 2 et 6, et Mont Inari
  • Veronica miqueliana (Véroniquede Miquel) Scrophulariaceae
    Veronica miqueliana (Véroniquede Miquel)
    Veronica miqueliana (Véroniquede Miquel) Scrophulariaceae
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les endroits un peu humides comme sous les bois le long des ravins. Elle commence à fleurir à la fin du printemps quand les arbres ont fini de bourgeonner. Elle s'appelle «Kuwagata-sô», herbe de crête, parce que son calice (calice est un organe qui est une feuille transformée entourant la fleur) portant des fruits en forme d'éventail après la floraison ressemble à «kuwagata», une crête en forme de corne pour orner un casque porté par les commandants samouraï. Elle donne 1 à 5 fleurs mauve pâle à côté de feuilles dans le haut de la tige. La fleur a 1 cm environ de diamètre et ses lobes sont striés de violet. Comme sa corolle en forme d'assiette est découpée profondément, elle paraît une fleur à 4 pétales. Les feuilles sont opposées, c'est-à-dire elles sont disposées par deux, au même niveau, l'un en face de l'autre sur une tige. La feuille est en forme d'œuf, pointue à l'extrémité et a une dentelure grosse (dentelure est une découpure en forme de denture d'une scie au bord de la feuille). Les feuilles en haut sont surtout grandes et ont 3 à 5 cm de long. Les tiges et feuilles sont couvertes de poils courts.

    ●Floraison: début mai à début juin
    ●Taille: 10 à 20 cm environ
    ●Habitat: Sentier no. 6 et Ura-Takao
  • Mazus miquelii Scrophulariaceae
    Mazus miquelii
    Mazus miquelii Scrophulariaceae
    Plante herbacée vivace (plante pouvant vivre plusieurs années) qui pousse dans les endroits bien ensoleillés et un peu humides. Elle forme des colonies sur les sentiers entre les rizières. Bien qu'elle produise des graines, le taux de bourgeonnement étant sensiblement bas, elle laisse pousser ses tiges rampant sur la terre et se propage en s'enracinant aux nœuds. Son nom japonais «Murasaki-sagigoke», mousse d'aigrette violette, comprend le mot «mousse», parce qu'elle tapisse souvent le sol, mais elle n'appartient pas à l'embranchement des muscinées (mousses). De nombreuses feuilles sont serrées à la base. La feuille a 4 à 7 cm environ de long et est en forme d'œuf ou ovale. La tige pousse entre les feuilles et porte les fleurs clairsemées de violet pâle à pourpre à son extrémité. La fleur est bilabiée et longue de 1,5 à 2 cm environ. On appelle des individus portant des fleurs blanches «Sagi-goke», mousse d'aigrette, tout simplement.

    ●Floraison: avril à juin
    ●Taille: 10 à 15 cm environ
    ●Habitat: Ura-Takao et Oku-Takao
SHOW MORE

Insects

Quelques milliers d'espèces d'insectes habitent le mont Takao. Avec le mont Minoh de la préfecture d'Ôsaka et le mont Kibune de la préfecture de Kyôto, le mont Takao compte parmi les trois principaux habitats des insectes au Japon. Grâce à la diversité des espèces et à la facilité d'accès depuis le centre de Tôkyô, le mont Takao est aimé comme terrain de recherche sur les insectes depuis longtemps. C'est pourquoi de nombreuses espèces ont été découvertes pour la première fois au mont Takao. Il y a des insectes portant un nom avec le mot «Takao», par exemple, Takao-shachihoko (Hiradonta takaonis) et Takao-medakakamikiri (Stenhomalus takaosanus).

  • Papilio xuthus (Porte-queue) Papilionidés
    Papilio xuthus (Porte-queue)
    Papilio xuthus (Porte-queue) Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa et des îles telles que l'île de Sado, l'île Yaku.
    Papillon familier et se rencontrant souvent en zone résidentielle mais aussi au centre de la ville pour que la larve se nourrisse des plantes de la famille des Rutacées souvent trouvés dans les jardins ou aux haies.
    Le nom «Porte-queue» signifie cette espèce.
    En volant dans les arbres ou les prairies ensoleillés, il se nourrit du nectar des azalées, des cirses et du Cayratia japonica.
    La couleur des ailes est entre blanche et jaune-blanc moins jaunâtre que celle de Papilio machaon.
    Les lignes noires le long des nervures des ailes forment les motifs compliqués.
    Il a les motifs bleus et rouges au bas des ailes postérieures (ailes de derrière).
    Le bout de l'abdomen distingue le mâle de la femelle; celle du mâle est en forme un peu pointue tandis que celle de la femelle plus ronde.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 65 à 90 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (insecte adulte); aux environs d'avril à octobre
  • Papilio machaon (Grand Porte-queue) Papilionidés
    Papilio machaon (Grand Porte-queue)
    Papilio machaon (Grand Porte-queue) Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, l'île de Sado, les îles Goto et l'île Yaku.
    Il préfère des endroits ensoleillées comme la prairie, la rizière, depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux, en se rencontrant souvent dans le parc et la zone résidentielle en ville.
    L'adulte est également trouvé depuis la plaine jusqu'à la hauteur de l'altitude de 3000 mètres, ainsi il est présent aux altitudes divers.
    Il vole vers les prairies pendant la journée et se nourrit du nectar des azalées et des cirses.
    La larve se nourrit des feuilles des plantes de la famille des Apiacées comme l'Oenanthes javanica, le persil.
    Le corps est semblable à machaon, mais se distingue par la couleur des ailes qui est plus jaune vif comme le nom japonais «Ki-ageha» signifie le Machaon jaune et les naissances d'ailes qui sont noires sans motif.
    Le mâle détient le territoire à la haute altitude et se rencontre souvent autour du sommet de la montagne.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 70 à 90 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio protenor Papilionidés
    Papilio protenor
    Papilio protenor Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu (au sud de la région sud de Tohoku), Shikoku, Kyushu, Okinawa et les îles Yaeyama.
    Il préfère la zone d'ombre et se rencontre en forêts boisée, parfois au parc ou dans la zone résidentielle en ville.
    Au mont Takao, il est trouvé souvent aux sentiers de montagne.
    La couleur de corps est noir mat et les queues à l'extrémité inférieure des ailes postérieures (ailes de derrière) sont plus petites que celles des autres espèces des Papilionidés.
    À la partie inférieure des ailes postérieures (ailes de derrière), le mâle a des taches rouges seulement sur l'envers, tandis que la femelle en a sur les deux côtés.
    Il vole vers la zone ombragée en évitant le soleil et se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées.
    La larve se nourrit des feuilles des plantes de la famille des Rutacées.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 80 à 120 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (insecte adulte); aux environs d'avril à octobre
  • Papilio macilentus Papilionidés
    Papilio macilentus
    Papilio macilentus Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, l'île de Okushiri, l'île de Sado et l'île de Shodo.
    Il se rencontre dans les bois taillis sur les collines ou le long des ruisseaux en montagne.
    Les ailes sont noir brillant entièrement avec de motifs rouges en forme du croissant de lune sur les bords des ailes postérieures (ailes de derrière).
    Ces motifs sont plus distinctes pour la femelle.
    Seul le mâle a devant les ailes postérieures les bords blancs qui sont souvent couverts par les ailes antérieures.
    Bien qu'elle soit semblable au Papilio protenor, cette espèce a de longues queues comme son nom japonais «Onaga-ageha» signifie le Machaon avec une queue longue.
    En volant autour des ruisseaux dans les montagnes pendant la journée, il se nourrit du nectar des azalées et du Lilium medeoloides.
    La larve se nourrit des feuilles de l'Orixa japonica et du poivre japonais.
    Seul le mâle, parfois en groupe, suce de l'eau de flaques au lit à sec et de marécages.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 90 à 110 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio bianor Papilionidés
    Papilio bianor
    Papilio bianor Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu et des îles isolées telles que les îles Goto.
    Il se rencontre en forêt depuis le terrain plat jusqu'à la montagne.
    La couleur des ailes est noire et couverte d'écailles bleu-vert. La couleur et la luminosité sont très belles en différant par les angles .
    Le dos des ailes est noir avec des taches rouges sur les ailes postérieures (ailes de derrière).
    Sur les ailes antérieures du mâle, il existe une partie mate et poilue qui distingue le mâle de la femelle.
    Actif pendant la journée où, en volant assez vite, il se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées et du Phlox.
    La larve se nourrit des feuilles de l'Orixa japonica et du poivre japonais.
    Aux sentiers au mont Takao, on peut le voir sucer de l'eau fraîche, ce qui se limite au mâle.
    Le mâle de la famille des Papilionidés vole sur la même route régulièrement, ce qui est appelé la voie de migration.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 80 à 110 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio maackii Papilionidés
    Papilio maackii
    Papilio maackii Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa l'île de Sado, l'île Tanega et l'île Yaku.
    Il se rencontre en forêt à l'altitude du haut en bas au pays montagneux, également dans les bois littoraux.
    Des écailles bleu-vert couvrent ses ailes noires qui parfois semblent vert vif ou bleu foncé, ce qui est très beau, selon l' angle de la lumière du soleil ou la façon de voir.
    On le dit un papillon le plus beau et représentatif au Japon.
    Les bandes colorées clairement sur la face des ailes antérieures et au dos des postérieures distinguent cette espèce de Papilio bianor qui lui ressemble bien, mais parfois elle est difficile à trouver.
    Le rayon d'action du mâle est très large, même au sommet de la montagne. Le mâle se nourrit du nectar de la famille des Ericacées en volant en forêt.
    La larve se nourrit des feuilles du Zanthoxylum ailanthoides.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 90 à 120 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Byasa alcinous Papilionidés
    Byasa alcinous
    Byasa alcinous Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa, les îles Goto, l'île de Yaku et les îles Amami.
    Il se trouve dans les endroits divers; les zones lumineuses au bord de la rivière, les prairies du terrain plat, ainsi que du bas pays bien rempli d'arbres en forêt du pays montagneux.
    Les couleurs des faces des ailes diffèrent selon le sexe; le mâle a les ailes noir mat fumeux, tandis que la femelle a celles colorées dans des tons gris-jaune et gris foncé et les nervures des ailes noires qui se bien distinguent.
    Les deux sexes ont les motifs rouges du croissant à l'envers des ailes postérieures (ailes de derrière).
    La larve se nourrit de l'Aristolochia debilis qui est toxique. Les motifs rouges sur le corps de l'imago signifient qu'il est également toxique.
    Actif pendant la journée, il se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées, du Deutzia crenata et de la famille des cirses.
    Son nom japonais «Jyako-ageha» qui signifie le Machaon musqué a été donné parce que l' adulte masculin est musqué.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 75 à 100 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Papilio helenus Papilionidés
    Papilio helenus
    Papilio helenus Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu (plus sud que la préfecture de Miyagi), Shikoku, Kyushu, Okinawa.
    Un des plus grands papillons au Japon.
    Il se rencontre dans les zones boisées et ombragées depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux.
    Il existe sur les ailes postérieures (ailes de derrière) de grands motifs jaune-blanc dont vient le nom japonais «Monki-ageha» qui signifie un Machaon avec les motifs jaunes.
    Au bord des ailes postérieures, il a des taches rouges qui sont plus distinctes chez les femelles.
    En volant activement en forêt pendant la journée, il se nourrit du nectar du Deutzia crenata, du Clerodendrum trichotomum et du Lycoris radiata.
    La larve aime se nourrir des feuilles du Zanthoxylum ailanthoides.
    Le mâle détient parfois sa propre voie de migration, aux ruisseaux par exemple.
    Le corps de la femelle est plus grand que celui du mâle.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 110 à 140 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Graphium sarpedon Papilionidés
    Graphium sarpedon
    Graphium sarpedon Papilionidés
    Aire de répartition: Zones tempérées telles que Honshu plus sud que la région sud de Tohoku, Shikoku, Kyushu, Okinawa.
    Il se rencontre en forêt depuis le terrain plat jusqu'à la montagne bas.
    Il est caractérisé par les motifs bleus en forme de bande sur les ailes noires avec les taches rouges ou orange à l'envers des ailes qui ne se voient pas bien au vol.
    Il se trouve dans les parcs en ville parce que la larve se nourrit des feuilles du camphrier souvent plantés comme les bordures d'arbres.
    En volant rapidement pendant la journée, il se nourrit du nectar de la vergerette annuelle et du Cayratia japonica.
    Les mâles parfois suce de l'eau en été. C'est parce qu'on les voit souvent se grouper au terrain encaissé où stagne l'eau.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 50 à 60 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à octobre
  • Parnassius citrinarius Papilionidés
    Parnassius citrinarius
    Parnassius citrinarius Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu et Shikoku.
    Il se rencontre depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux; en forêt, aux prairies et aux champs.
    Malgré le nom japonais «Shirocho» qui signifie le Piéridés, il est en famille des Papilionidés, pas de Piéridés comme la piéride du chou.
    Il est d'une beauté unique avec les ailes blanches demi-transparentes par endroits et les nervures des ailes remarquablement noires.
    Le thorax et l'abdomen sont couverts de longs poils jaunes.
    Pendant la journée, en volant lentement aux étendues herbeuses, il se nourrit du nectar du poireau, de l'Astragalus sinicus, de la vergerette annuelle et du daikon.
    On ne le voit annuellement que pendant une période courte, aux environs d'avril à mai.
    La larve se nourrit du Corydalis incisa et du Corydalis lineariloba.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 50 à 60 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à mai
SHOW MORE

Animaux

Malgré sa proximité du centre de Tôkyô, le mont Takao garde toujours les forêts naturelles vastes, en plus des forêts artificielles de cèdres du Japon (Cryptomeria japonica) et de cyprès du Japon (Chamaecyparis obtusa) qui sont communes dans ses environs. Les forêts d'arbres à larges feuilles persistantes tels que les chênes s'étendent sur le versant sud et les forêts d'arbres à larges feuilles caduques tels que les hêtres sur le versant nord. En profitant de cette flore diversifiée pour se nourrir et s'abriter, quelques dizaines d'espèces d'animaux vivent, comme les écureuils volants (Petaurista leucogenys) et les écureuils du Japon (Sciurus lis) dont l'existence est bien connue. Une randonnée en recherche de ces animaux est une façon de goûter le charme du mont Takao.

  • Macaca fuscata (Le Macaque japonais) la famille des Cercopithecidae
    Macaca fuscata (Le Macaque japonais)
    Macaca fuscata (Le Macaque japonais) Selected
    Répartition: Honshu, Shikoku et Kyushu.
    La population (une troupe d'individus), qui vivent sur la péninsule de Shimokita dans la préfecture d'Aomori, sont largement connus comme singes qui habitent le plus au nord du monde ("Hokugen-no-saru" en japonais). Ils se trouvent généralement dans les forêts de montagne.
    Au mont Takao, il y des individus sauvages et ils sont parfois trouvés en groupe près des sentiers de montagne.
    Leur visage et leurs fesses rouges sont très caractéristiques. Ils vivent, généralement, en troupe, composée de plusieurs mâles et quelques dizaines ou quelques centaines de femelles avec les petits. Ainsi, quand vous trouvez un singe, il est possible qu'il y en aie beaucoup d'autres près de lui.
    Ils sont omnivores, qui se nourrissent principalement de plantes. Ils s'alimentent de feuilles et de pousses des plantes, de fruits, d'insectes, et aussi de noix des arbres en hiver, où il n'y a pas beaucoup de nourriture.
    Ayant des poches dans leur bouche, qui s'appellent "des poches de joue", ils peuvent conserver la nourriture temporairement.

    ●La taille environ 47 à 70 cm
    ●La saison toute l'année
  • Sus scrofa leucomystax (sanglier japonais) la famille des Suidae
    Sus scrofa leucomystax (sanglier japonais)
    Sus scrofa leucomystax (sanglier japonais) Selected
    Répartition: Honshū (à l'ouest de la région de Kantô), Shikoku et Kyūshū.
    Ils n'habitent pas dans la région, où il neige beaucoup en hiver, mais habitent dans la région boisée en satoyama (un endroit où une zone résidentielle et la région boisée coexistent dans la zone rurale) et les forêts de montagnes.
    La couleur de leurs poils est gris-brun, noir clair, ou brun.
    Les porcelets de sanglier ont des rayures et ils sont souvent appelés «Uribô» en japonais (porcelet de sanglier).
    Ils sont actifs, principalement, la nuit. Ils creusent le sol avec le museau et ils s'alimentent de racines des plantes, d'insectes et de vers de terre.
    Ils ont l'odorat fin et ils peuvent trouver des pommes de terre dans le sol.
    Ils ont l'habitude unique appelée "Nuta (nota) - uchi", qui signifie littéralement se vautrer dans la boue. En profitant du bas-fond, ils se baignent dans la boue pour enlever des parasites. Aussi au mont Takao, près des sentiers de montagne, on peut trouver des places marécageuses, où des sangliers se sont baignés en se vautrant.

    ●La taille environ 140cm
    ●La saison toute l'année
  • Meles meles anakuma (Le Blaireau japonais) la famille des Mustela
    Meles meles anakuma (Le Blaireau japonais)
    Meles meles anakuma (Le Blaireau japonais) Selected

    Répartition: Honshū, Shikoku et Kyūshū.
    Ils sont trouvés dans les forêts de basse altitude et celles en montagne.
    L'autre nom en japonais est "Mujina", mais souvent confondu avec le chien viverrin, car dans quelques régions du pays il s'appelle également "Mujina".
    Le blaireau et le chien viverrin se ressemblent beaucoup en apparence et ils ont l'habitude commune, mais le chien viverrin est dans la famille des Canidae, qui n'est pas d'espèce proche de la famille des Musteline. Le nom japonais, "Nihon-anaguma" a le mot ours (kuma), mais ils ne sont pas dans la même famille que des ours.
    Comme son nom, Anaguma signifie littéralement un ours qui creuse un trou, ils sont habiles à creuser; à l'aide des clous pointus, ils creusent des tunnels de 10 à 20 mètres sous la terre, où ils créent des terriers.
    Ils se reposent dans leurs terriers pendant la journée et deviennent actifs la nuit. Ils parcourent dans la montagne et s'alimentent de glands, de fruits, de vers de terre, d'insectes, de grenouilles et de escargots.

    ●La taille  environ 44 à 68cm
    ●La saison  du mois d'avril au mois de novembre

  • Sciurus lis (L’Écureuil du Japon) la famille des Sciuridae
    Sciurus lis (L’Écureuil du Japon)
    Sciurus lis (L’Écureuil du Japon) Selected
    Répartition: Honshū, Shikoku, et Kyūshū. Cependant, ils sont rarement vus en Kyūshū ainsi que dans la région de Chûgoku, à cause de l'environnement détérioré.
    Ils se trouvent dans les forêts en montagne de basse altitude. Ils vivent normalement sur des arbres, mais ils descendent fréquemment au sol. Ils créent plusieurs nids sphériques, faits de branchettes et de mousses, dans les arbres creux ou aux troncs des arbres.
    Ils sont actifs en début de matinée et vers le soir, mais ils sont trouvés de temps en temps aux sentiers de montagne pendant la journée.
    Ils se nourrissent de noix et de bourgeons des arbres et ils conservent beaucoup de glands dans le sol pour s'en nourrir pendant l'hiver.
    Leur queue longue et touffue est remarquable. Ils sont très mignons quand ils mangent des glands et des noix, en les tenant dans les mains. Parfois, ils sautent plus de 10 mètres pour passer d'une branche à l'autre.

    ●La taille environ 20cm
    ●La saison toute l'année
  • Petaurista leucogenys (L’Écureuil volant géant japonais) la famille des Sciuridae
    Petaurista leucogenys (L’Écureuil volant géant japonais)
    Petaurista leucogenys (L’Écureuil volant géant japonais) Selected
    Répartition: Honshū, Shikoku et une certaine partie de Kyūshū.
    Ils habitent dans les forêts, en plaine et en montagne. Ils sont bien connus comme mammifères qui volent. Avec la membrane, la peau des flancs très lâche et extensible, qui s'étend de chaque côté du corps, ils sautent d'un arbre à un autre, pour se nourrir de feuilles et de bourgeons des arbres, de fleurs et de graines.
    Avec la capacité de vol bien développée, ils peuvent sauter plus de 100 mètres.
    Ils vivent normalement sur les arbres. Pendant la journée, ils se reposent dans leur nids, créés dans les arbres creux ou les fissures aux troncs de grands arbres. Ils deviennent actifs après le coucher du soleil, pour chercher la nourriture.
    Au mont Takao, ils se trouvent souvent autour du temple Yakuô-in, où les visites guidées pour les observer sont organisées.

    ●La taille environ 34 à 50cm
    ●La saison toute l'année
  • Pteromys momonga (L’Écureuil volant nain japonais) la famille des Sciuridae
    Pteromys momonga (L’Écureuil volant nain japonais)
    Pteromys momonga (L’Écureuil volant nain japonais) Selected
    Répartition: Honshū, Shikoku et Kyūshū.
    Ils se trouvent dans les forêts de montagne. Leurs yeux ronds sont impressionnants. Ils peuvent sauter d'un arbre à un autre, comme l'écureuil volant géant, en utilisant la membrane qui s'étend de chaque côté du corps. Des distances de vol sont normalement 20 à 30 mètres. Mais parfois ils volent plus de 100 mètres et leur capacité de vol est aussi bien élevée que celle de l'écureuils volant géant.
    Ils vivent sur des arbres presque toute leur vie. Ils se nichent dans les arbres creux, les nids de pic abandonnés ou les nids artificiels, où ils se reposent pendant la journée.
    Ils deviennent actifs la nuit, pour se nourrir de feuilles, de bourgeons, de fruits, de graines et d'écorces des arbres, en sautant d'un arbre à un autre.
    Ils sont beaucoup plus petits que les écureuils volant géants, qui sont deux fois plus grands et dix fois plus lourds.

    ●La taille environ 14 à 20cm
    ●La saison   toute l'année
  • Apodemus speciosus (grande souris des champs japonaise) Muridae / Muridés
    Apodemus speciosus (grande souris des champs japonaise)
    Apodemus speciosus (grande souris des champs japonaise) Selected
    Répartition: du Hokkaidō au Kyūshū entier.
    Elles sont les souris des champs particulière au Japon, qui habitent dans la campagne tout le pays comme les petites souris des champs japonaises.
    Alors que la petite souris des champ japonaise vive aussi sur les arbres, la grande souris des champs japonaise ne vive que sur le sol et elle ne grimpe pas à un arbre.
    Elles creusent des tunnels dans le sol, où elles se nichent et se nourrissent de graines de plantes tombées au sol, de rhizomes et de petits insectes.
    Elles ont l'habitude de conserver dix fois plus de noix, telles que grands, ainsi que de graines, que leur nourriture quotidienne.
    Leurs poils sont rouge-brun comme le nom japonais, "aka-nézumi", qui signifie littéralement une souris en couleur rouge. Elles ont les grands yeux ronds, qui sont impressionnants, mais elles sont rarement vues pendant la journée, car elles sont normalement actives la nuit.
    Leurs pattes de derrière sont bien musclées et elles peuvent parcourir quelques kilomètres par jour.

    ●La taille environ 8 à 14cm
    ●La saison toute l'année
  • Apondemus argenteus (petite souris des champs japonaise) Muridae / Muridés
    Apondemus argenteus (petite souris des champs japonaise)
    Apondemus argenteus (petite souris des champs japonaise) Selected
    Répartition : Presque tout le pays. (Hokkaidō, Honshū, Shikoku, Kyūshū, l'île de Sado, l'île de Miyaké et l'île de Yaku, etc.)
    Elles sont des souris des champs représentatives du Japon, qui se trouvent dans les forêts de basse et haute altitudes.
    Elles sont très semblables aux grandes souris des champs japonaises, mais leur taille est beaucoup plus petite. Leur queue est plus longue que la longueur totale de la tête et le corps. Alors que la grande souris des champs japonaise vit sur la terre, cette espèce vit principalement sur les arbres, grâce à la légèreté de leur poids, la flexibilité de leur queue et leurs orteils minces.
    Elles peuvent se déplacer rapidement, en se mettant en équilibre avec leur queue longue, aussi sur les branches minces.
    Elles sont semi-arborescents, qui vivent jusqu'à la hauteur de 10 mètres au-dessus du sol et se nichent parfois sur les arbres. Elles se nourrissent de glands, de graines et d'insectes.

    ●La taille environ 6 au 10cm
    ●La saison toute l'année
  • Eothenomys smithii Muridae / Muridés
    Eothenomys smithii
    Eothenomys smithii Muridae / Muridés
    Espèce endémique du Japon qui est répandue dans les préfectures de Niigata et Fukushima et les régions plus au sud de Honshû et dans Kyûshû, Shikoku et l'île de Dôgo de l'archipel d'Oki.
    Elle vit sur les terrains bas reliés à des massifs grands à l'étage alpin.
    Au mont Takao, sa présence est rapportée à la station de funiculaire Takaosan et dans les forêts à l'altitude d'environ 350 m sur le sentier No. 1.
    Son pelage est de couleur rouge-brun à jaune-brun sur le dos et de couleur jaune pâle à orangé sur le ventre.
    Elle se nourrit principalement d'herbes poussant sur les rochers et de fruits d'arbres.
    Ses petits yeux et oreilles et sa queue relativement courte s'adaptent à la vie souterraine. Elle est demi-hypogée (elle conduit ses activités aussi bien sur terre que sous terre). Elle creuse des galeries souterraines peu profondes dans les forêts ou fait son nid au fond des interstices des rochers avec des herbes séchées.

    ●Longueur: 7 à 11 cm environ
    ●Saison: toute l'année
  • Mogera imaizumii (petite taupe japonaise) la famille des Talpidae
    Mogera imaizumii (petite taupe japonaise)
    Mogera imaizumii (petite taupe japonaise) la famille des Talpidae
    Répartition: Honshū (de la région de Tôhoku aux préfectures de Sizuoka, de Nagano et d'Ishikawa), Kyôto et Hiroshima, Shikoku et quelques parties de la péninsule de Kii.
    Elles habitent les prairies, les terres agricoles et les forêts en montagne.
    Elles sont habiles à creuser les trous, avec les pattes antérieures bien développées. Elles creusent un vaste réseau de tunnels dans le sol.
    Elles ont un corps cylindrique, qui est très idéal pour vivre dans les tunnels. Elles sont couvertes par les poils veloutés, qui peuvent éviter se tacher avec des boues.
    Elles patrouillent régulièrement dans les tunnels, en quête de leur proie comme vers de terre, scolopendres et larves des insectes, en utilisant l'odorat bien développé. Au mont Takao aussi, on peut souvent trouver "des taupinières", des monticules de terre, ramenées à la surface par des taupes, quand elles creusent des trous.

    ●La taille environ 12 à 16cm
    ●La saison toute l'année
SHOW MORE

Birds

La rencontre avec de nombreux oiseaux sauvages est un des plaisirs exquis du mont Takao. Le nombre d'espèces s'élève à plus de 100. Le mont Takao est un véritable paradis des oiseaux et un des sites principaux d'observation d'oiseaux au Japon. Vous pouvez apprécier avec vos yeux et oreilles les mœurs des divers oiseaux sauvages : les migrateurs d'été et d'hiver qui viennent pour la reproduction, les oiseaux résidents au mont Takao, leurs apparences, leurs beaux chants pour réclamer leurs territoires ou pour faire la cour aux femelles...

  • Phasianus soemmerringii (le faisan cuivré) la famille des Phasianidae
    Phasianus soemmerringii (le faisan cuivré)
    Phasianus soemmerringii (le faisan cuivré) Selected
    Cette espèce se trouve seulement au Japon.
    Leur taille est plus grande que le faisan japonais. Chez le mâle, la queue est plus longue que la longueur totale de sa tête et son corps, qui est impressionnante.
    Alors que le faisan japonais préfère des endroits ensoleillés, cette espèce préfère les forêts sombres.
    Les mâles et les femelles ont le corps brun, qui est confondue avec la couleur d'alentour dans les bois, donc il n'est pas facile de les trouver.
    Leur chant «cou cou cou cou» est également discret, qui les fait encore plus modestes.
    Ils marchent parmi les arbres pour trouver la nourriture telle que des insectes, des vers de terre, des graines des plantes, et des graines et des bourgeons des arbres.
    La saison des amours est du mois d'avril au mois de juin, où les mâles, qui sont normalement modestes, deviennent actifs et font des battements des ailes en faisant des bruits «do do do do» (faire du bruit en battant des ailes rapidement) pour marquer leur territoire.
    Ils se nichent, au pied des arbres ou aux creux dans les arbres tombés, en ramassant des feuilles tombées et des écorces des arbres. Les femelles pondent environ 7 à 10 oeufs chaque saison.

    ●La taille un mêle: environ 125cm y compris leur queue une femelle: environ 55cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Bambusicola thoracica (La Bambusicole de Chine) la famille des Phasianidae
    Bambusicola thoracica (La Bambusicole de Chine)
    Bambusicola thoracica (La Bambusicole de Chine) la famille des Phasianidae
    Elles sont originaires de la Chine du sud.
    C'est une espèce étrangère; 20 individus sont libérés dans les préfectures de Tokyo et de Kanagawa en 1919 (Taisho 8) et maintenant elles se trouvent tout du Japon.
    Elles habitent les plaines, les taillis, les fourrés de bambous, et l'herbe.
    De l'automne au commencement du printemps, elles vivent en groupe. Elles se nourrissent de graines des herbes et des arbres, de noix des arbres, de jeunes feuilles, de bourgeons des arbres et de vers de terre.
    Elles chantent à haute voix comme si elles disaient «chotto-koî.» (Viens ici), qui est très caractéristique. Leur chant est souvent utilisé pour l'effet sonore dans la drame historique de la télévision et du film, comme symbole des oiseaux qui vivent dans le satoyama, la zone rurale où la zone résidentielle et les bois coexistent.
    Dans la saison des amours du mois de mai au mois de juin, elles vivent en couple. Elles font des nids dans le buisson en creusant des trous peu profonds, et les recouvrent des herbes séchées. Les femelles pondent environ 7 à 8 oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 27cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)

    (未翻訳)鳴き声を聞く

  • Anas poecilorhyncha (Le Canard à bec tacheté) la famille des Anatinae
    Anas poecilorhyncha (Le Canard à bec tacheté)
    Anas poecilorhyncha (Le Canard à bec tacheté) la famille des Anatinae
    Ils sont les seuls canards qui prolifèrent au Japon. Ils se trouvent tout du pays.
    Ils habitent au bord de l'eau de chaque région comme des lacs, des marais, des rivières, des rizières et des étangs dans les parcs.
    Ils élèvent des petits même dans les étangs artificiels, qui se situent près des avenues dans la ville, sur lesquelles de grands bâtiments s'alignent, qui est souvent couvert par la Télévision.
    En général, les mâles d'autre espèces de canards ont des ailes plus voyantes que les femelles, mais pour cette espèce, les mâles et les femelles ont la coloration presque pareille.
    Ils se reposent normalement pendant la journée et deviennent actifs la nuit. Mais au fur et à mesure qu'ils sont devenus nombreux, ils ont commencé de se nourrir souvent même pendant la journée dans les étangs artificiels près de la rue en ville.
    Ils aiment surtout des graines des plantes, mais ils sont omnivores et s'alimentent aussi de poissons et d'insectes.
    Dans la saison des amours du mois d'avril au début du mois de juillet, ils se nichent, avec des feuilles et des herbes séchées, dans le buisson près de l'eau. Les parents canards arrachent leurs plumes de poitrines, desquelles ils recouvrent leur nid. Les femelles pondent environ 8 à 13 oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 61cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Streptopelia orientalis (La Tourterelle orientale) la famille des Columbidae
    Streptopelia orientalis (La Tourterelle orientale)
    Streptopelia orientalis (La Tourterelle orientale) la famille des Columbidae
    Comme les motifs d'un rouge brun sur des ailes ressemblent aux motifs sur le faisan, elles ont été donnés le nom japonais, Kijibato (colombe comme un faisan).
    Comme elles sont aussi appelées Yamabato (colombe en montagne), primitivement elles habitaient les montagnes et les champs, mais maintenant elles se reproduisent aussi dans les parcs et sur les arbres, qui bordent le chemin, dans la ville.
    Elles se perchent sur les fils électriques et chantent «déé-dé-pô-pô», en répétant, à voix basse.
    Elles se nourrissent, principalement, de noix des arbres et des graines des plantes. Elles s'alimentent aussi de miettes de pain et de céréales mises sur les mangeoire plateaux.
    Elles vivent, en général, en couple pour toute l'année, et elles sont connues comme des oiseaux qui ont les bonnes relations conjugales.
    Pendant la saison des amours, les mâle répètent le mouvement de saluer en s'inclinant, pour attirer des attentions de femelles, et ils se cabrent en battant des ailes et planent pour faire la cour.
    Du mois d'avril au mois du juillet, elles font des nids simples, sur les arbres, en ramassant des branches. Les femelles pondent environ deux oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 33cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Treron sieboldii (Le Colombar de Siebold) la famille des Columbidae
    Treron sieboldii (Le Colombar de Siebold)
    Treron sieboldii (Le Colombar de Siebold) Selected
    Ils sont de beaux pigeons, ayant la coloration d'un vert jaunâtre tout entière, avec un bec bleu clair impressionnant.
    Les mâles et les femelles ont presque la même couleur, mais chez les mâles, il y a des plumes violettes sur des ailes, qui nous permet de les distinguer des femelles facilement.
    Ils habitent les forêts, en vivant en groupe dans les bois des arbres à feuillues latifoliées tels que le chêne du Japon, l'érable japonais lisse et le quercus crispula blume.
    Ils se trouvent rare dans les champs ouverts.
    Ils se posent sur les arbres pour se nourrir de noix des arbres comme glands, de bourgeons et de fruits des arbres s.
    Du début de l'été à l'automne, ils se déplacent au bord de la mer et boivent de l'eau de mer pour prendre la salinité. Même dans la montagne, ils s'attroupent pour boire de l'eau salée des eaux thermales.
    Pendant la saison des amours, les mâles chantent «oôô aââ oôô» à voix triste, en allongeant longtemps.
    Vers le mois de juin, ils font des nids, en forme de plat, sur les arbre, en utilisant des branchettes et des tiges grimpantes. Les femelles pondent environ deux oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 33cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit), ou des oiseaux passagers (des oiseau qui changent d'habitats, selon la saison, dans certaines régions)

    (未翻訳)鳴き声を聞く

  • Columba livia (Le Pigeon biset) la famille des Columbidae
    Columba livia (Le Pigeon biset)
    Columba livia (Le Pigeon biset) la famille des Columbidae
    Ils se trouvent dans les parcs et les temples quotidiennement. Ils sont appelées généralement «dobato» en japonais, mais c'est une espèce étrangère. Le pigeon voyageur, une espèce améliorée de la columba livia en Europe, est devenue cette espèce sauvage.
    Les reflets violacés et verts côtés du cou, et les deux barres de couleur noire sont remarquables. Mais après des améliorations répétées, la coloration de leur plumage est variée comme noir, gris et marron.
    Le pigeon a une habitude unique, qui leur permet de boire de l'eau directement en plongeant la bouche dans l'eau. Par contre, la plupart d'autres espèces d'oiseaux retiennent de l'eau dans la bouche et lèvent la tête pour boire.
    Les mâles ainsi que les femelles élèvent leurs oisillons en les nourrissant de sécrétion, appelée le lait de pigeon, qui est produit dans un organe qui s'appelle "le jabot".

    ●La taille environ 31 à 34cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Gorsakius goisagi (Le Bihoreau goisagi) la famille des Ardeidae
    Gorsakius goisagi (Le Bihoreau goisagi)
    Gorsakius goisagi (Le Bihoreau goisagi) la famille des Ardeidae
    C'est une espèce dans la famille des ardeidae et ils se reproduisent en été seulement au Japon.
    Ils vivent en couple ou tout seul, dans les bois sombres, près du lit du torrent dans les basses montagnes.
    Leur corps est brun foncé; les mâles et les femelles ont la même couleur.
    Normalement, ils se reposent, dans le buisson, pendant la journée. Quand le soir est arrivé, ils deviennent actifs pour aller aux ruisseaux ou étangs, où ils se nourrissent de vers de terre, d'écrevisses, de grenouilles et de poissons. Dès qu'ils sentent le danger, ils se tiennent droits, immobiles, avec le bec levé.
    Ils se font semblables à une branche, qui est considéré comme mimétisme.
    Pendant la saison des amours, du mois de mai au mois de juillet, les mâles chantent «bôô bôô» en répétant lentement à voix riche pour tenter les femelles.
    Sur la branche qui pousse au-dessus du ravin, ils font leurs nids, en forme de plat, avec des branchettes mises l'une sur l'autre. Les femelles pondent environ 4 à 5 oeufs chaque saison.
    Après avoir fini leur élevage en été, ils partent pour l'Asie du Sud-Est, où ils passent l'hiver.

    ●La taille environ 49cm
    ●La saison du mois d'avril au mois de septembre, des oiseaux d'été (des oiseaux qui restent dans certaines régions, du printemps à l'été, pour se reproduire, et partent pour le sud en automne.)
  • Nycticorax nycticorax (Le Bihoreau gris, ou Héron bihoreau) la famille des Ardeidae
    Nycticorax nycticorax (Le Bihoreau gris, ou Héron bihoreau)
    Nycticorax nycticorax (Le Bihoreau gris, ou Héron bihoreau) la famille des Ardeidae
    Ils habitent les forêts, en plaines et sur les collines, avec d'autres espèces d'oiseaux dans la famille des ardeidae. Ils délimitent la zone, appelée une colonie, pour la reproduction.
    Ils restent dans leur colonie pendant la journée. Quand la nuit est tombée, ils partent pour le bord de l'eau, comme les rivières, les marais et les étangs, pour chasser des poissons, des grenouilles et des écrevisses.
    Ils attendent les proies, qui s'en approchent, et ils les attrapent immédiatement avec leur bec.
    Les mâles et les femelles ont la même couleur. Certaines personnes disent qu'ils ont l'atmosphère comme des pingouins.
    Les adultes ont deux plumes ornementales derrière la tête.
    Les jeunes, qui ont 1 an, ont des taches blanches sur le corps brun et s'appellent "Hoshigoi" (un héron avec des étoiles) (puisque des taches blanches sur le corps semblent des étoiles). Les jeunes semblent des oiseaux d'autre espèce par rapport aux adultes.
    Leur saison des amours est du mois d'avril au mois d'août.
    Sur les arbres dans leur colonie, ils font des nids épais, avec des branches séchées mises l'une sur l'autre. Les femelles pondent environ 4 à 6 oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 57cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Ardea cinerea (Le Héron cendré) la famille des Ardeidae
    Ardea cinerea (Le Héron cendré)
    Ardea cinerea (Le Héron cendré) la famille des Ardeidae
    Il est le plus grand héron distribué au Japon.
    Ils sont des oiseaux sveltes avec le corps mince et les jambes et le cou longs.
    Leur corps est gris bleuâtre; les mâles et les femelles ont la même couleur.
    Les adultes ont les plumes noires ornementales sur la tête; les jeunes n'en ont pas.
    Ils habitent le bord de la mer, la laisse, la rivière, le lac, le marais et le marécage. Au mont Takao aussi, ils se trouvent de temps en temps au bord de l'eau de ruisseaux.
    Ils se reposent en groupe pendant la journée, et ils chassent des proies, le soir, jusqu'au lendemain matin. Ils se nourrissent de poissons, de grenouilles, d'écrevisses et parfois de serpents, de rats et d'oisillons.
    Ils prennent de petits poissons avec leur bec habilement, et prennent de grands poissons en les perçant par le bec.
    Ils délimitent la colonie, la zone pour la reproduction, où ils font leurs nids, en forme de plat, avec des branches mises l'une sur l'autre, sur les grands arbres dans les forêts.
    Leur saison des amours est du mois d'avril au mois de mai. Les femelles pondent environ 3 à 6 oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 93cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
  • Egretta garzetta (L’Aigrette garzette) la famille des Ardeidae
    Egretta garzetta (L’Aigrette garzette)
    Egretta garzetta (L’Aigrette garzette) la famille des Ardeidae
    L'espèce blanche de la famille des ardeidae s'appelle "Shirasagi" en japonais (héron blanc, aigrette), dont l'espèce petite est l'espèce Egretta garzetta (Aigrette garzette).
    Le plus grand est "daisagi"(héron grand), le moyen est "chûsagi" (héron moyen) et le plus petit est "kosagi"(héron petit).
    Cette espèce a la coloration jaune au bec (près de l'oeil) et aux orteils, qui permet de la distinguer d'autres espèces.
    Leurs habitats sont le lac, le marais, la rizière et la laisse. De temps en temps, ils se trouvent aussi à la rivière en ville.
    Ils délimitent la zone pour la reproduction, appelée une colonie, avec d'autres espèces de héron, dans les bois et les fourrés de bambous.
    De bonne heure, ils partent pour le bord de l'eau pour trouver la nourriture et reviennent à la colonie au soir.
    Ils préfèrent des poissons, des grenouilles et des insectes aquatiques.
    Ils secouent les jambes dans l'eau peu profonde pour chasser la proie, qui se cache dans les boues.
    La saison des amours est du mois d'avril au mois d'août.
    Ils font des nids, en forme de plat, sur les branches des arbres, en ramassant des branches séchées. Les femelles pondent environ 4 à 6 oeufs chaque saison.

    ●La taille environ 61cm
    ●La saison du mois de janvier au mois de décembre, des oiseaux sédentaires (des oiseau qui restent, toute l'année, dans le même endroit)
SHOW MORE

Others

Entouré d'une flore riche et variée, le mont Takao abrite, outre les êtres vivants présentés ci-dessus, de nombreux trésors vivants. Ici, nous vous présentons une grenouille nommée Kajika-gaeru (Buergeria buergeri) qui est caractérisée par sa belle voix malgré son apparence modeste, une araignée nommée Waki-guro-satsumanomi-damashi (Neoscona mellotteei) d'une couleur vert jaunâtre, belle et vive comme un bijou, etc.

  • Plestiodon finitimus la famille des Scincidae
    Plestiodon finitimus
    Plestiodon finitimus la famille des Scincidae
    Répartition: Honshū (à l'est de la préfecture de Kyôto et de la préfecture de Wakayama, sauf Hokkaidō et la péninsule d'Izu)
    Il était considéré comme la même espèce que Plestiodon japnicus, qui habite à l'ouest du Japon, mais, en 2012, il a été identifié comme une autre espèce, et son nom de Plestiodon finitimus a été donné (le nom de l'espèce qui habite à l'ouest du pays garde son nom, Plestiodon japnicus).
    Ils habitent les prairies et les forêts de basse et haute altitudes. Au mont Takao, on peut les trouver sur des sentiers de montagne et des pentes ensoleillées, où ils prennent un bain de soleil.
    Leur couleur est brun jaunâtre teinté d'or, et la surface corporelle est lisse.
    Ils ont une queue aussi 1,5 fois longe que la longueur totale de leur tête et leur tronc. Un jeune individu a un corps noir et une queue teintée de bleu métallique, qui est très remarquable.
    Ils sont vifs dans leurs mouvements, et très prudents. Dès qu'ils voient des personnes, ils se cachent. Une fois attrapés par des ennemis, ils peuvent couper leur queue eux-mêmes pour s'enfuir, qui s'appelle «Jigiri » (se couper à une partie de leur corps).
    Ils se nourrissent de petits insectes, d'araignées, et de cloportes rugueux.
    Les femelles pondent des oeufs dans le mois de juin, et elles les incubent.

    ●La taille environ 15 à 25cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Takydromus tachydromoides (lézard japonais d’herbe) la famille des Colubridae
    Takydromus tachydromoides (lézard japonais d’herbe)
    Takydromus tachydromoides (lézard japonais d’herbe) la famille des Colubridae
    Répartition: Hokkaidō, Honshū, Shikoku, Kyūshū, l'île de Yaku, l'île de Tanégashima et l'île de Nakanoshima.
    Ils habitent principalement dans l'herbe et les broussailles, en plaine et en montagne de basse altitude. Ils se trouvent également autour des zones résidentielles; ils prennent souvent un bain de soleil, sur des clôtures en briques de béton et des roches dans le jardin. Le nom japonais "Nihon-kana-Hébi" signifie "un serpent mignon", mais ils sont dans la famille de lézards, pas de serpents. Ils ont des écailles à surface rugueuse et mattes, qui est la différence plus grande entre cette espèce et Plestiodon japonicus.
    Ils sont actifs pendant la journée et ils dorment sur les feuilles tombées ou les feuilles d'herbe pendant la nuit.
    Ils sont des carnivores et s'alimentent d'insectes, d'araignées et de cloportes. Leur queue longue est très caractéristique, dont la longueur est le double de la longueur totale de la tête et le corps.
    Ils peuvent faire "Jigiri" (se couper volontairement la queue) pour se protéger contre leurs ennemis).
    Ils ont le dos et le côté bruns, et le ventre blanc.
    Ils ont une ligne blanche de dessous de l'oeil vers le côté du corps.

    ●La taille environ 16 à 27cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Elaphe climacophora (serpent de rat japonais) la famille des Colubridae
    Elaphe climacophora (serpent de rat japonais)
    Elaphe climacophora (serpent de rat japonais) la famille des Colubridae
    Répartition: Du Hokkaidō au Kyūshū, l'île de Kunashiri, l'île de Sado et les îles Gotô.
    Ils habitent les forêts et l'herbe en plaine ainsi qu'en montagne de basse altitude. Ils se trouvent également au-dessus du plafond de la maison.
    Cette espèce est un des serpents les plus connus au Honshū.
    La couleur du corps, en générale, est olive brunâtre alors qu'elle est variée selon l'individus.
    La taille, pour un grand, est plus de 2 mètres. Leur caractère est doux et ils ne sont pas toxiques.
    Ils sont habiles à grimper aux arbres. A l'aide des élévations, qui se trouvent aux deux bouts des écailles sur le ventre, ils peuvent grimper aux arbres même verticaux ou des poteaux télégraphiques, pour chasser habilement des nichées et des oeufs d'oiseaux dans les nids.
    Un individu blanc, appelée un "shiro-hébi" (un serpent blanc), est albinos de cette espèce. Une troupe d'albinos de cette espèce se trouve à Iwakuni-shi dans la préfecture de Yamaguchi, qui a été choisi comme animal protégé par la loi.

    ●La taille environ 100 à 200cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Elaphe quadrivirgata (serpent rayé japonais) la famille des Colubridae
    Elaphe quadrivirgata (serpent rayé japonais)
    Elaphe quadrivirgata (serpent rayé japonais) la famille des Colubridae
    Répartition: Hokkaidō, Honshū, Shikoku, Kyūshū l'île de Kunashiri, l'île de Sado et l'archipel Ōsumi.
    Ils habitent les plaines et les montagnes. Ils préfèrent les champs, les lits à sec des rivières et l'herbe, qui sont ensoleillés, pour prendre un bain de soleil souvent.
    Ils sont des serpents connus comme Elaphe climacophora (serpent de rat japonais) et Rhabdophis tigrinus.
    Comme le nom japonais "Shima-hébi" (un serpent rayé) exprime, ils ont quatre raies noirs, alors qu'il y a des différences entre des individus. La couleur des jeunes individus est brun-rouge et ils n'ont pas de raies.
    Quelques individus ont le corps tout noir, qui sont appelés "karasu-hébi"(un serpent comme un corbeau).
    Ils sont actifs pendant la journée et se nourrissent de grenouilles, de rats, de lézards, de salamandres et d'oeufs des oiseaux.
    Ils ont également l'habitude de manger d'autres serpents tels que Elaphe conspicillata et Amphiesma vibakari.
    Quand ils sentent des dangers, ils menacent avec leur corps en forme d'un S.

    ●La taille environ 80 à 200cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Elaphe conspicillata (serpent de rat de forêts japonais) la famille des Colubridae
    Elaphe conspicillata (serpent de rat de forêts japonais)
    Elaphe conspicillata (serpent de rat de forêts japonais) la famille des Colubridae
    Répartition: Hokkaidō, Honshū, Shikoku, Kyūshū, l'île de Kunashiri, l'île d'Izu-ôshima et l'île de Tanégashima.
    Ils habitent principalement les forêts en montagne de basse altitude, alors qu'ils se trouvent aussi dans les champs et l'herbe en plaine.
    Ils ont une petite tête avec un cou très court, peu distingué, qui conviennent à la vie dans le sol comme le nom japonais "Jimuguri", qui signifie littéralement "s'enterre vivant dans le sol".
    Ils se nourrissent de rats et de petites taupes, qui ont leurs nids dans le sol. Ils trouvent leurs nids pour envahir et chassent la proie.
    Leur caractère est doux et ils ne sont pas toxiques. Ils mordent rarement. Cependant, si vous essayez de les toucher trop, ils sentent des dangers et vous mordent, en projetant une sécrétion, qui a une odeur spéciale de l'herbe, de leur derrière. Donc il faut faire attention.
    C'est un animal hibernant, ils supportent mal la chaleur, et en plein été, ils se cachent souvent dans le sol.

    ●La taille environ 70 à 100cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Amphiesma vibakari la famille des Colubridae
    Amphiesma vibakari
    Amphiesma vibakari la famille des Colubridae
    Répartition: Honshū, Shikoku, Kyūshū, l'île de Sado, l'île d'Iki, l'île d'Oki et les îles Gotô.
    Ils sont des petits serpents, qui habitent dans les endroits variés, comme les forêts, l'herbe, les rizières et les champs.
    Le nom japonais "Hibakari" est venu de la phrase, "si vous êtes mordus, vous ne vivez qu'un jour." Mais en fait, ils ne sont pas toxiques.
    D'un caractère très doux, ils ne mordent pas tout de suite.
    Cependant, quand ils sentent des dangers, ils menacent avec leur cou en forme d'un S.
    Ils sont actifs même à la surface de la terrer, mais ils sont très habiles à nager, par rapport à d'autre serpents, et ils passent beaucoup de temps dans l'eau.
    Ils se nourrissent beaucoup d'animaux au bord de l'eau, comme petits grenouilles et têtards. Ils chassent aussi des poissons, tells que des loches, en plongeant dans l'eau.

    ●La taille environ 40 à 65cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Rhabdophis tigrinus la famille des Colubridae
    Rhabdophis tigrinus
    Rhabdophis tigrinus la famille des Colubridae
    Répartition: Honshū, Shikoku, Kyūshū, l'île de Sado, les îles Gotô, l'île de Yaku et l'île de Tanégashima.
    Ils habitent principalement les plaines et les montagnes de basses altitudes, surtout ils préfère les rizières et les endroits marécageux.
    Ils se nourrissent de grenouilles, de lézards et de poissons. Ils aiment des grenouilles avant tout, et des individus grands mangent aussi des crapauds, alors que d'autre espèces de serpents n'en mangent pas.
    Par rapport aux "habu" et "mamushi" (vipères), ils ne sont pas malfaisants aux hommes, mais quand ils mordent fort, il est dangereux, car ils ont des crochets dans la gueule. Leur toxicité est très forte, et quand nous sommes mordus, certaines personnes meurent selon leur complexion.
    Ils ont une glande à venin derrière le cou, où si la peau est déchirée, ils projettent du venin, donc il est dangereux de marcher sur eux.
    Normalement ils sont doux et ils ne mordent pas, à moins que nous ne les touchions.

    ●La taille environ 70 à 150cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Gloydius blomhoffii la famille des Viperinae
    Gloydius blomhoffii
    Gloydius blomhoffii la famille des Viperinae
    Répartition: Hokkaidô, Honshū, Shikoku, Kyūshū, L'archipel Ōsumi, L'archipel d'Izu.
    Ils habitent principalement dans les forêts, en plaine et en montagne, ainsi que les broussailles sur les bords de ruisseaux dans la montagne. Parfois, ils se trouvent aussi dans les rizières et les champs.
    Ils sont les serpent toxiques, très connus, et il y a eu des cas, où des hommes mordus sont morts.
    Le corps est, en générale, brun clair, orné des mouchetures en forme ovales, qui ont des motifs noirs au centre. En faite, leur couleur est très variée, par exemple, brun très rougeâtre ou noirâtre.
    Ils sont originellement des animaux nocturnes, mais ils sont actifs même pendant la journée, aux moments où la température est basse.
    Aussi au mont Takao, ils sont trouvés de temps en temps, mais des visiteurs ordinaires en voient rarement.
    Même si vous en rencontrez, vous pouvez passer à côté de lui, en gardant une distance de plus de 1 mètre, sans essayer de le toucher, où il ne vous attaque pas.
    Ils se nourrissent principalement de petits animaux tels que rats, lézards et grenouilles ainsi que d'insectes.
    En outre de la vision et l'odorat, ils ont un organe, appelé un "pit" près du nez, avec lequel ils peuvent percevoir les rayons infrarouges, pour détecter et trouver leurs proies.
    C'est une espèce ovovivipare (les oeufs incubent et éclosent dans le ventre de la femelle). De la fin de l'été à l'automne, une femelle fait une dizaine de petits.

    ●La taille environ 45 à 60cm
    ●La saison du mois d'avril au mois d'octobre
  • Hynobius tokyoensis (salamandre de Tokyo) la famille des Hynobiidae
    Hynobius tokyoensis (salamandre de Tokyo)
    Hynobius tokyoensis (salamandre de Tokyo) la famille des Hynobiidae
    Répartition: la région de Kantô (sauf la préfecture de Gunma) et certaines parties de la préfecture de Fukushima.
    Elles habitent les forêts sur les collines et lux bords de l'eau dans la montagne. Des adultes vivent à la terre, presque toute la vie, sauf la saison de reproduction.
    Des jeunes, ayant l'apparence comme un petit "Ambystoma mexicanum", vivent sous l'eau.
    Elles se nourrissent d'animaux dans le sol comme des vers de terre, des cloportes rugueux, des araignées et des bibittes à bois.
    La coloration générale est brun foncé, ornée de petites taches noires.
    Elles sont actives la nuit. Il est difficile de les trouver pendant la journée, car, en général, elles se cachent, individuellement, dans le sol ou sous des roches.
    En automne, cependant, elles sont parfois actives pour prendre leurs proies, afin de se préparer à l'hivernage et à la multiplication.
    Du mois de février au mois de mars, elles viennent au bord de l'eau, qui ne coule pas, comme des étangs ou des fossés de rizières, pour se reproduire.

    ●La taille environ 8 à 13cm
    ●La saison du mois d'avril au mois de décembre
  • Hynobius kimuraes (salamandre de Hida) la famille des Hynobiidae
    Hynobius kimuraes (salamandre de Hida)
    Hynobius kimuraes (salamandre de Hida) la famille des Hynobiidae
    Répartition: les régions suivantes; Kantô, Chûbu, Hokuriku, Kinki et Chûgoku.
    Ils habitent lux endroits humides sans excès, comme des vallées et des ravins près des forêts en montagne.
    La coloration est brun-pourpre foncé, ornée des taches jaunes, comme si elle était saupoudrée de feuille d'or, qui la donne une beauté spéciale.
    Elles sont principalement actives la nuit ainsi que le jour pluvieux et sombre.
    En général, elles se reposent sous les roches et les feuilles tombées pendant la journée. Elles deviennent actives au crépuscule pour chasser leurs proies, comme des vers de terre, des limaces, des araignées et de petits insectes.
    Les adultes vivent presque toute leur vie au sol, mais se déplacent au bord de l'eau pour pondre des oeufs dans la saison de reproduction.
    Elles pondent des oeufs à la source de ruisseaux qui courent. Leurs oeufs sont dans un cocon (un sac qui couvre des oeufs) à l'épiderme épais, et elles en pondent à la surface rocheuse sous l'eau.
    L'épiderme de sac d'oeufs émet la couleur fluorescente bleuâtre.

    ●La taille environ 10 to18cm
    ●La saison toute l'année
SHOW MORE

Selected

Le MUSÉUM 599 de TAKAO offre en permanence une exhibition ingénieuse: exposition des inclusions en résine acrylique de belles herbes et fleurs des quatre saisons; exposition gigantesque concentrée de spécimens de divers sortes d'insectes; et exposition de «NATURE WALL» (mur naturel), les animaux empaillés disposés sur le mur avec les images animées pour montrer dynamiquement le charme du mont Takao, etc. Vous pouvez y rencontrer à tout moment les êtres vivants qui habitent dans un environnement naturel riche.

  • Papilio xuthus (Porte-queue) Papilionidés
    Papilio xuthus (Porte-queue)
    Papilio xuthus (Porte-queue) Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa et des îles telles que l'île de Sado, l'île Yaku.
    Papillon familier et se rencontrant souvent en zone résidentielle mais aussi au centre de la ville pour que la larve se nourrisse des plantes de la famille des Rutacées souvent trouvés dans les jardins ou aux haies.
    Le nom «Porte-queue» signifie cette espèce.
    En volant dans les arbres ou les prairies ensoleillés, il se nourrit du nectar des azalées, des cirses et du Cayratia japonica.
    La couleur des ailes est entre blanche et jaune-blanc moins jaunâtre que celle de Papilio machaon.
    Les lignes noires le long des nervures des ailes forment les motifs compliqués.
    Il a les motifs bleus et rouges au bas des ailes postérieures (ailes de derrière).
    Le bout de l'abdomen distingue le mâle de la femelle; celle du mâle est en forme un peu pointue tandis que celle de la femelle plus ronde.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 65 à 90 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (insecte adulte); aux environs d'avril à octobre
  • Papilio machaon (Grand Porte-queue) Papilionidés
    Papilio machaon (Grand Porte-queue)
    Papilio machaon (Grand Porte-queue) Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, l'île de Sado, les îles Goto et l'île Yaku.
    Il préfère des endroits ensoleillées comme la prairie, la rizière, depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux, en se rencontrant souvent dans le parc et la zone résidentielle en ville.
    L'adulte est également trouvé depuis la plaine jusqu'à la hauteur de l'altitude de 3000 mètres, ainsi il est présent aux altitudes divers.
    Il vole vers les prairies pendant la journée et se nourrit du nectar des azalées et des cirses.
    La larve se nourrit des feuilles des plantes de la famille des Apiacées comme l'Oenanthes javanica, le persil.
    Le corps est semblable à machaon, mais se distingue par la couleur des ailes qui est plus jaune vif comme le nom japonais «Ki-ageha» signifie le Machaon jaune et les naissances d'ailes qui sont noires sans motif.
    Le mâle détient le territoire à la haute altitude et se rencontre souvent autour du sommet de la montagne.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 70 à 90 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio protenor Papilionidés
    Papilio protenor
    Papilio protenor Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu (au sud de la région sud de Tohoku), Shikoku, Kyushu, Okinawa et les îles Yaeyama.
    Il préfère la zone d'ombre et se rencontre en forêts boisée, parfois au parc ou dans la zone résidentielle en ville.
    Au mont Takao, il est trouvé souvent aux sentiers de montagne.
    La couleur de corps est noir mat et les queues à l'extrémité inférieure des ailes postérieures (ailes de derrière) sont plus petites que celles des autres espèces des Papilionidés.
    À la partie inférieure des ailes postérieures (ailes de derrière), le mâle a des taches rouges seulement sur l'envers, tandis que la femelle en a sur les deux côtés.
    Il vole vers la zone ombragée en évitant le soleil et se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées.
    La larve se nourrit des feuilles des plantes de la famille des Rutacées.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 80 à 120 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (insecte adulte); aux environs d'avril à octobre
  • Papilio macilentus Papilionidés
    Papilio macilentus
    Papilio macilentus Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, l'île de Okushiri, l'île de Sado et l'île de Shodo.
    Il se rencontre dans les bois taillis sur les collines ou le long des ruisseaux en montagne.
    Les ailes sont noir brillant entièrement avec de motifs rouges en forme du croissant de lune sur les bords des ailes postérieures (ailes de derrière).
    Ces motifs sont plus distinctes pour la femelle.
    Seul le mâle a devant les ailes postérieures les bords blancs qui sont souvent couverts par les ailes antérieures.
    Bien qu'elle soit semblable au Papilio protenor, cette espèce a de longues queues comme son nom japonais «Onaga-ageha» signifie le Machaon avec une queue longue.
    En volant autour des ruisseaux dans les montagnes pendant la journée, il se nourrit du nectar des azalées et du Lilium medeoloides.
    La larve se nourrit des feuilles de l'Orixa japonica et du poivre japonais.
    Seul le mâle, parfois en groupe, suce de l'eau de flaques au lit à sec et de marécages.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 90 à 110 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio bianor Papilionidés
    Papilio bianor
    Papilio bianor Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu et des îles isolées telles que les îles Goto.
    Il se rencontre en forêt depuis le terrain plat jusqu'à la montagne.
    La couleur des ailes est noire et couverte d'écailles bleu-vert. La couleur et la luminosité sont très belles en différant par les angles .
    Le dos des ailes est noir avec des taches rouges sur les ailes postérieures (ailes de derrière).
    Sur les ailes antérieures du mâle, il existe une partie mate et poilue qui distingue le mâle de la femelle.
    Actif pendant la journée où, en volant assez vite, il se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées et du Phlox.
    La larve se nourrit des feuilles de l'Orixa japonica et du poivre japonais.
    Aux sentiers au mont Takao, on peut le voir sucer de l'eau fraîche, ce qui se limite au mâle.
    Le mâle de la famille des Papilionidés vole sur la même route régulièrement, ce qui est appelé la voie de migration.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 80 à 110 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à septembre
  • Papilio maackii Papilionidés
    Papilio maackii
    Papilio maackii Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa l'île de Sado, l'île Tanega et l'île Yaku.
    Il se rencontre en forêt à l'altitude du haut en bas au pays montagneux, également dans les bois littoraux.
    Des écailles bleu-vert couvrent ses ailes noires qui parfois semblent vert vif ou bleu foncé, ce qui est très beau, selon l' angle de la lumière du soleil ou la façon de voir.
    On le dit un papillon le plus beau et représentatif au Japon.
    Les bandes colorées clairement sur la face des ailes antérieures et au dos des postérieures distinguent cette espèce de Papilio bianor qui lui ressemble bien, mais parfois elle est difficile à trouver.
    Le rayon d'action du mâle est très large, même au sommet de la montagne. Le mâle se nourrit du nectar de la famille des Ericacées en volant en forêt.
    La larve se nourrit des feuilles du Zanthoxylum ailanthoides.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 90 à 120 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Byasa alcinous Papilionidés
    Byasa alcinous
    Byasa alcinous Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu, Shikoku, Kyushu, Okinawa, les îles Goto, l'île de Yaku et les îles Amami.
    Il se trouve dans les endroits divers; les zones lumineuses au bord de la rivière, les prairies du terrain plat, ainsi que du bas pays bien rempli d'arbres en forêt du pays montagneux.
    Les couleurs des faces des ailes diffèrent selon le sexe; le mâle a les ailes noir mat fumeux, tandis que la femelle a celles colorées dans des tons gris-jaune et gris foncé et les nervures des ailes noires qui se bien distinguent.
    Les deux sexes ont les motifs rouges du croissant à l'envers des ailes postérieures (ailes de derrière).
    La larve se nourrit de l'Aristolochia debilis qui est toxique. Les motifs rouges sur le corps de l'imago signifient qu'il est également toxique.
    Actif pendant la journée, il se nourrit du nectar des plantes de la famille des Ericacées, du Deutzia crenata et de la famille des cirses.
    Son nom japonais «Jyako-ageha» qui signifie le Machaon musqué a été donné parce que l' adulte masculin est musqué.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 75 à 100 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Papilio helenus Papilionidés
    Papilio helenus
    Papilio helenus Papilionidés
    Aire de répartition: Honshu (plus sud que la préfecture de Miyagi), Shikoku, Kyushu, Okinawa.
    Un des plus grands papillons au Japon.
    Il se rencontre dans les zones boisées et ombragées depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux.
    Il existe sur les ailes postérieures (ailes de derrière) de grands motifs jaune-blanc dont vient le nom japonais «Monki-ageha» qui signifie un Machaon avec les motifs jaunes.
    Au bord des ailes postérieures, il a des taches rouges qui sont plus distinctes chez les femelles.
    En volant activement en forêt pendant la journée, il se nourrit du nectar du Deutzia crenata, du Clerodendrum trichotomum et du Lycoris radiata.
    La larve aime se nourrir des feuilles du Zanthoxylum ailanthoides.
    Le mâle détient parfois sa propre voie de migration, aux ruisseaux par exemple.
    Le corps de la femelle est plus grand que celui du mâle.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 110 à 140 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à septembre
  • Graphium sarpedon Papilionidés
    Graphium sarpedon
    Graphium sarpedon Papilionidés
    Aire de répartition: Zones tempérées telles que Honshu plus sud que la région sud de Tohoku, Shikoku, Kyushu, Okinawa.
    Il se rencontre en forêt depuis le terrain plat jusqu'à la montagne bas.
    Il est caractérisé par les motifs bleus en forme de bande sur les ailes noires avec les taches rouges ou orange à l'envers des ailes qui ne se voient pas bien au vol.
    Il se trouve dans les parcs en ville parce que la larve se nourrit des feuilles du camphrier souvent plantés comme les bordures d'arbres.
    En volant rapidement pendant la journée, il se nourrit du nectar de la vergerette annuelle et du Cayratia japonica.
    Les mâles parfois suce de l'eau en été. C'est parce qu'on les voit souvent se grouper au terrain encaissé où stagne l'eau.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 50 à 60 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs de mai à octobre
  • Parnassius citrinarius Papilionidés
    Parnassius citrinarius
    Parnassius citrinarius Papilionidés
    Aire de répartition: Hokkaido, Honshu et Shikoku.
    Il se rencontre depuis le terrain plat jusqu'au pays montagneux; en forêt, aux prairies et aux champs.
    Malgré le nom japonais «Shirocho» qui signifie le Piéridés, il est en famille des Papilionidés, pas de Piéridés comme la piéride du chou.
    Il est d'une beauté unique avec les ailes blanches demi-transparentes par endroits et les nervures des ailes remarquablement noires.
    Le thorax et l'abdomen sont couverts de longs poils jaunes.
    Pendant la journée, en volant lentement aux étendues herbeuses, il se nourrit du nectar du poireau, de l'Astragalus sinicus, de la vergerette annuelle et du daikon.
    On ne le voit annuellement que pendant une période courte, aux environs d'avril à mai.
    La larve se nourrit du Corydalis incisa et du Corydalis lineariloba.

    ●Envergure (longueur lorsque les ailes antérieures sont ouvertes); environ de 50 à 60 mm
    ●Saison de l'émergence de l'imago (l'insecte adulte): aux environs d'avril à mai
SHOW MORE
※Cotation de Montagne Takao formule application
もっと見る 閉じる